grêve de la faim d'Agnes - Handicap Association parents en colere 77

Aller au contenu

Menu principal :

scandales

AGNES REGARDIN NOUS EXPLIQUE LES RAISONS DE SA GREVE DE LA FAIM
Le 10 juillet 2013, j'ai été reçue, après 11 jours de grève de la faim, au Ministère de la Santé ainsi que Jacqueline Tiarti et Eric Le Deuc afin de dénoncer, entre autres, la situation dramatique de mon fils autiste, Matteo, de 14 ans.
Matteo, après avoir passé 3 ans, interne, dans un IME psychanalytique de Seine et Marne est devenu méconnaissable : violent (voire dangereux au moment de ses crises), surmédicamenté, en surpoids, sans aucun moyen de communication et souffrant d'énurésie jour et nuit.
Or Matteo a besoin d'une prise en charge comportementale, indispensable à son évolution, comme le préconise la Haute Autorité de Santé pour les personnes autistes.

 

En menant cette action, je voulais alerter les autorités sur les carences éducatives dont souffre Matteo et sur l'urgence de la situation étant donné son état et leur demander de trouver un établissement comportemental.
Je ne peux plus accepter de voir mon fils se porter aussi mal et je l'ai exprimé devant Mr Cavaléry, secrétaire de cabinet.
Mr Cavaléry n'a rien promis. Il a écouté nos doléances, les a consignées. Il est conscient des difficultés rencontrées par les familles.
Il était toutefois appréciable de pouvoir s'exprimer devant une autorité compétente.
Un grand merci à Danièle Langloys (Autisme France), à Nathalie Calonne, à Eric Le Deuc, à Jacqueline Tiarti, à Véronique, Nicole, Marie et Gaëlle pour leur soutien et leur présence à mes côtés au Ministère.

Agnès REGARDIN (à droite sur la photo)

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu