compteurs visiteurs gratuits

Handicap Association parents en colere 77

Aller au contenu

Menu principal :

Mobilisation de parents d'enfants handicapés français devant le siège de l'ONU à Genève le lundi 8 juin 2015, à 15h. A l'heure où la France rend compte au Comité des droits de l'enfant de l'ONU (l'ONU interroge de manière récurrente chaque pays membre sur les actions mises en œuvre pour faire respecter le droit des enfants), ils déploieront leurs banderoles pour faire entendre leur voix. Pour « tous » les enfants.

Rappeler certains droits

Ce collectif réunit plusieurs associations à l'appel de trois d'entre elles, Handicaps & Scolarité, Parents en colère 77 et Handi'Gnez-Vous !, rejoint par une association nationale, Groupe polyhandicap France. « Nos enfants en situation de handicap aussi ont des droits, explique Céline Boussié, présidente de Handi'Gnez-Vous !, depuis Genève, à quelques heures de cette action, les mêmes que n'importe quel enfant, les droits qui étaient les nôtres : fréquenter l'école de la république, pouvoir bénéficier de soins, de prises en charges nécessaires à leur handicap, participer à la vie sociale et citoyenne, vivre dans leurs familles et ne pas être institutionnalisés de force, être protégés des maltraitances en tout genre et voir leurs droits défendus par la justice de notre pays. » Et de rappeler que ces droits fondamentaux sont inscrits dans la Constitution, dans la loi, dans les diverses conventions européennes ratifiées par la France.

Maltraitance, abus de pouvoir, placements d'office…

Cette colère, qui ne peut demeurer muette plus longtemps, est celle de nombreux parents, parfois soutenus par des professionnels qui ont choisi de ne plus se taire. Ils dénoncent le nombre d'enfants handicapés, en France, exclus de l'école ordinaire et privés de leur droit à l'instruction. Mais aussi des orientations vers des établissements médico-sociaux sans le consentement des familles, parfois sans la moindre garantie d'une prise en charge de qualité, avec un minimum d'activités occupationnelles qui ne permettent pas aux enfants d'évoluer ou d'acquérir plus d'autonomie. « Sans oublier,poursuit Céline, les parents qui risquent de tomber sous le coup d'une enquête sociale quand ils défendent les droits et le devenir de leurs enfants, quand ils dénoncent les dysfonctionnements dans les institutions qui les accueillent. »

Une mobilisation virtuelle sur le Net

De récentes « affaires » ont permis, ces derniers mois, de lever le voile sur ces situations, de révéler des cas de maltraitance. « Certains se voient même retirer leur enfant par un placement abusif, s'indigne Céline, parce que leur seul tort est de s'opposer au système et de défendre viscéralement leurs droits. » Et de rappeler également le flux de Français placés en Belgique, loin de leur famille, faute de places dans notre pays. Alors, afin de dénoncer de telles dérives, ces militants appellent à un rassemblement virtuel pour soutenir la délégation qui prendra place devant le Palais des Nations de Genève. Une page Facebook (en lien ci-dessous) a été créée pour l'occasion qui invite les personnes concernées à manifester leur soutien et à déposer leur témoignage.



http://informations.handicap.fr/art-parents-manifestation-onu-853-7765.php

EMISSION DE RADIO SUD SEINE ET MARNE
Nathalie Calonne, présidente de l'Association Parents en colere 77

COMMUNIQUE DE PRESSE D'OCTOBRE DES FCPE 

SCOLARISATION ENFANTS HANDICAPES


LE RAS LE BOL DE YAYA

PEC 77 s'invite
AUX EUROPEENES

 

PARENTS EN COLERE compte sur
VOTRE PRESENCE !


LE DEPARTEMENT DE LA HONTE !
Nous voulons convaincre l’opinion publique et les politiques de la nécessité de faire de la condition des personnes handicapées une vraie cause d’Etat !
Nous ferons tout pour obtenir :

  • Des ouvertures d’établissements afin que cessent les listes d’attente

La Seine et Marne est le 88ème département en matière d’hébergement pour adultes handicapés !!

  • Une meilleure prise en charge des personnes atteintes d'autisme

Sur 600 000 cas nationaux, 500 000 ne sont pas pris en charge.

  • Des moyens adaptés en milieu scolaire

  • Un traitement plus efficace et plus rapide des dossiers par la MDPH Avec accompagnement personnalisé et adéquation des décisions avec le diagnostic médical et le projet de vie.


DEPUIS NOTRE REUNION DU 17/04 AU CG 77 TROP PEU DE RESULTATS OBTENUS A NOS YEUX !
Nous avions rencontré ce jour là: Madame Marie-Luce Directrice MDPH ratachée au GIP (groupement d'intérêt public),Mme Lydie Autreux élue vice-présidente du CG chargée des affaires sociales ,Mme Boubet Christine Directrice Adjointe du service social de Seine et Marne,Melle Roblet secrétaire de Vincent Eblé Président du CG77.(suite de l'article)

Depuis sa création, Parents en colère 77 dénonce cette politique stérile du handicap et du parcours du combattant pour les prises en charge...Le journal LIBERATION vient LE 29 SEPTEMBRE 2014 de publier un article pertinent sur le sujet:(lire l'article)


L'IMPUISSANCE DE L'ARS ( arrticle prémonitoire à celui d'aujourdh'hui )
( Lire la lettre de Claude Evain en réponse à l'entretien de  Parents en ccolère 77 en Novembre à l'agence régionale de sante d'ile de france...

Téléchargez les flyers de notre association !

recto -  verso

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE LE 17/04 AVEC LE CONSEIL GENERAL 77
"Il n'y a pas un manque de places dans notre département"selon les responsables qui nous ont reçu. Pourquoi alors tant de listes "supposées" d'attente quand les parents téléphonent aux établissements ?
PEC77 VEUT COMPRENDRE ...?? Nous avons enfin eu l'explication lors de notre reunion du 23 septembre 2013 avec la direction de l'ARS Ile de France.


RDV A.R.S -23 Septembre 2013 : Pas d'appels à projet : inacceptable selon PEC77 !

Rencontre avec Mr BOURQUIN haut responsable à l'ARS PARIS
(...)Tous les établissements ne sont pas complets(...)pas d’appels à projets en Seine et Marne pour la création de places alors que dans d’autres départements d’Ile de France des places vont être créées.  50% des personnes handicapées en établissement viennent d’autres départements de la région ; la création de places dans les autres départements devra libérer des places aux Seine et Marnais.( lire la suite)




 
 
 
 
 
 

L'EMMISSION CHOC

LE SCANDALE D' IME DENONCE PAR M6


REVOIR L'EMISSION CHOC DU 19/01/2014




 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu